Historique >


HISTORIQUE


Une naissance en trois temps

Sous l'influence du célèbre scientifique, Antoine Risso (1777-1845), chef de file de l'Ecole Naturaliste niçoise, le Muséum d'Histoire Naturelle fut le premier Musée municipal de la Ville de Nice : il ouvrit ses portes au public en 1846.
Considéré à l'époque comme un des plus intéressants d'Europe pour la richesse de ses collections, il était situé dans la vieille Ville, Place Saint François.
Rassemblées par Jean-Baptiste Vérany (1800-1865), ces collections comportaient d'importantes séries d'oiseaux, de mollusques, de minéraux et de fossiles provenant essentiellement de la région.
En parallèle, un autre savant niçois, Jean-Baptiste Barla (1817-1896) constitue aussi une collection privée tout à fait originale axée sur les poissons, les plantes à fleurs et surtout les champignons du pays niçois.
En 1863, il accueille le fonds Vérany dans ses propres locaux, sur l'emplacement de l'actuel Musée, lesquels seront légués à la Ville en 1896, avec toutes ses collections ainsi que sa bibliothèque.
Depuis, tous les types de collections dans les trois branches de l'Histoire naturelle : Zoologie, Botanique et Géologie et leur documentation correspondante ont connu un enrichissement considérable.
Aujourd'hui, le Muséum est riche d'un patrimoine de plus d'un million de spécimens ; il est en constante augmentation, provenant en grande partie des régions méditerranéennes mais aussi d'Amérique du Sud, d'Afrique et de Madagascar.



Antoine Risso
(1777-1885)

Jean-Baptiste
Vérany

(1800-1865)

Jean-Baptiste
Barla
(1817-1896)
Vincent fossat
(1822-1891)