Expositions > Expositions temporaires > Les envahisseurs
«Les envahisseurs, espèces animales et végétales invasives »
Parc Phoenix du 30 juin au 28 septembre 2008

Herbe de la Pampa
jeunes Tortues de Floride
Crabe de Sibérie
Ragondin

En collaboration avec le Conseil Général des Alpes Maritimes, l’Agence Régionale pour l’Environnement, l’Institut National de Recherche Agronomique  et les Douanes françaises

Depuis peu, des espèces de plantes ou d’animaux apparaissent là où on ne les avait jamais vues et prolifèrent au détriment des équilibres naturels préexistants. Le grand responsable de ces phénomènes qui prennent de l’ampleur est l’homme : responsable direct quand il importe intentionnellement ou non des organismes d’autres régions et responsable indirect  du fait de  son rôle dans  le changement climatique.
Les dégâts économiques peuvent être  très importants  et les dégâts écologiques souvent irréversibles. Tortue de Floride, moustique tigre, Caulerpa taxifolia, jacinthe d’eau,  griffes de sorcières, etc.    sont les exemples les plus connus de ces espèces invasives qui déséquilibrent profondément les milieux naturels faute de concurrents ou de prédateurs.
La Côte d’Azur, terre d’acclimatation depuis longtemps  est un territoire qui recèle de très nombreux exemples proliférants: mimosa, ailanthe du Japon, herbe de la pampa, jussie, espèces importées qui ne sont que les exemples les plus visibles d’une liste très longue..
Les invasions biologiques sont désormais considérées à l’échelle mondiale comme la deuxième cause d’extinction d’espèces et d’appauvrissement de la biodiversité, juste après la destruction des habitats naturels. Ce phénomène est aussi un problème de santé publique puisque certaines espèces sont des vecteurs de maladies telles le chikungunya ou la dengue.
Le circuit de visite présente une série d’exemples  concrets  pris dans la région,  illustrés par des clichés  accompagnés de spécimens vivants ou naturalisés, avec descriptif des menaces mais aussi des mesures prises pour les contenir. Des recommandations pratiques sont disponibles pour permettre  à chacun de freiner voire d’enrayer ce phénomène  et pour  trouver, en ce qui concerne les végétaux, des solutions de remplacement.